La Terminale est une année charnière pour les lycéens. En plus de passer les épreuves du bac, ils doivent choisir leur orientation en études supérieures. Un choix compliqué quand on ne sait pas ce qu’on veut faire. Lolita, étudiante en 3e année à Paris School of Luxury, raconte son expérience.

Est-ce que tu savais quoi faire quand tu étais au lycée ?

Quand j’étais en Terminale, je voulais poursuivre des études en langues étrangères car, depuis toute petite, je voulais devenir interprète. J’ai donc commencé par aller à la fac, en licence LEA. Mais pour être très honnête, j’ai détesté l’université ! J’ai fait un stage dans une école de mode bordelaise où j’ai organisé un défilé de A à Z. Après ça, j’ai compris qu’il fallait que je m’oriente dans ce domaine. C’est un secteur qui me fascine depuis petite, mais ayant une aptitude à apprendre les langues, je ne m’étais pas posée la question.

Pourquoi choisir Paris School of Luxury ?

J’ai postulé dans plusieurs écoles parisiennes, obtenu des rendez-vous, mais je n’étais pas convaincue, jusqu’à ce que je rencontre M. Kalaijian. C’est la seule école qui m’a paru vraiment sérieuse. C’est drôle parce que c’est aussi la seule école qui venait d’ouvrir et donc qui n’avait aucune garantie de réussite derrière. Mais finalement, j’ai compris que l’important n’était pas forcément d’intégrer une école de grande renommée, en place depuis des dizaines d’années. En fait, le meilleur choix que l’on puisse faire, c’est peut-être d’intégrer une nouvelle école, plus flexible, plus moderne, plus fraîche… Une école qui correspond vraiment à ce que nous, la nouvelle génération, attendons.

Le choix déterminant, au-delà du fonctionnement, du comité de pilotage et des différents séjours à l’étranger, c’était la sincérité et la bienveillance du directeur. Une école qui propose de former à la fois au luxe, à la mode et à la beauté, c’est déjà exceptionnel. Mais ça fait aussi flipper : je pensais qu’en école de luxe, on allait se faire snober. C’est majoritairement le souvenir que je garde de mes précédents rendez-vous. Mais à Paris School of Luxury, c’est justement tout le contraire, et ça c’est génial !

Que retiens-tu pour le moment de ta formation à Paris School of Luxury ?

Ça ne fait que 3 mois que je suis dans cette école, mais je peux déjà vous dire que je n’ai jamais été aussi heureuse dans mes études. Ici, on découvre un tas de trucs, ça ne s’arrête jamais. On rencontre des pointures, et le suivi des étudiants est clairement le point fort de l’école. On bosse tout le temps sur des projets en groupe, comme en agence. Finalement c’est hyper stimulant, on est toujours à 200 % ! Personnellement, je dirais que Paris School of Luxury m’aide énormément à développer ma créativité. C’était mon point négatif, et en si peu de temps, je me découvre complètement différente.

Quel conseil donnerais-tu aux lycéens pour les aider à s’orienter ?

Si tu sais déjà que tu veux bosser dans ce milieu, alors fais attention avec les écoles en place depuis trop longtemps, leurs pédagogies et mentalité sont vieillissantes. Je pense sincèrement que Paris School of Luxury a tout compris : comment parler aux jeunes, comment leur donner envie d’apprendre et de s’investir. Je ne peux que recommander mon école !