Pas encore majeur, Phileo Pruvost en est déjà à la création de sa deuxième entreprise. Son projet actuel ? La fabrication de baskets haut de gamme. Paris School of Luxury l’accompagne dans cette nouvelle aventure à travers l’année X.

16 ans et bientôt deux entreprises à son actif. Phileo Pruvost est un jeune homme déjà prometteur et audacieux. Fondateur à 13 ans d’une entreprise de pièces détachées pour les trottinettes free style, il prépare pour 2019 une deuxième marque portant sur les baskets haut de gamme. Pour mettre toutes les chances de son côté dans cette deuxième expérience, le jeune homme a quitté le lycée en Seconde pour intégrer à la rentrée l’année X de Paris School of Luxury. Il s’agit d’un cursus personnalisé pour accompagner les jeunes entrepreneurs comme Phileo.

Aller au bout de ses passions

Encore collégien, le jeune homme n’a pas attendu d’être majeur pour vivre ses passions à fond. A 13 ans, Philéo adore les trottinettes free style que l’on peut réparer et customiser grâce à l’achat de pièces détachées. « Vivre sa passion, ce n’est pas assez. Je pensais pouvoir faire aussi bien que d’autres, voire mieux, alors je me suis lancée dans une création d’entreprise. Ce n’est certes pas facile, il faut s’accrocher mais on y arrive avec de l’audace et un bon accompagnement », raconte l’adolescent. Il crée ainsi Bunker Scootering, une entreprise de pièces détachées pour trottinettes free style. Il commercialise alors des pièces uniques, comme des roues très colorées, dont le stock est aujourd’hui presque épuisé.

De la trottinette aux chaussures haut de gamme

Au fil des années, la passion pour les trottinettes quitte peu à peu l’adolescent dont les goûts évoluent en même temps qu’il grandit. A 16 ans, il est épris par la mode et plus particulièrement par les baskets haut de gamme. Il en possède plus d’une centaine. Une collection qu’il aime exposer mais surtout porter. Fort de sa première expérience et ne faisant jamais les choses à moitié, il décide de lancer sa propre marque de baskets haut de gamme. « Porter des baskets fabriqués à plus de 2 millions d’exemplaires, ça ne me fait pas kiffer. Par contre, ça me fait quelque chose de me dire qu’il n’existe que x exemplaires dans le monde des chaussures que je porte aujourd’hui », explique-t-il devant une centaine de fournisseurs au salon des professionnels de la mode, Porte de Versailles.

Encore aux balbutiements de sa création, Phileo a déjà une idée très précise de ce qu’il veut faire : la production de chaussures sans utilisation de matière animale et en diminuant au maximum l’émission de C02 à la fabrication. « Je pense qu’on ne peut pas entreprendre aujourd’hui sans se soucier de la Terre. L’écologie, ce devrait même être la normalité et non pas élément différenciant. »

L’année X de Paris School of Luxury

Pour se lancer dans cette nouvelle aventure, Phileo a choisi d’arrêter le lycée en Seconde pour rejoindre l’année X de Paris School of Luxury. L’école spécialisée dans le luxe, la mode et la beauté propose un cursus particulier à l’attention des jeunes entrepreneurs, sans condition de diplômes. L’objectif ? Les accompagner dans la création de leur entreprise en leur proposant des cours à la carte et sur-mesure. Ainsi, l’école fondée par Pierre Kalaijian et Eric Briones, proposera au jeune homme de se former sur ses points faibles et les éléments primordiaux pour la création d’une entreprise. Il apprendra entre autres à définir une stratégie de marque ainsi que des notions en finance.

Découvrir le portrait de Philéo dans un reportage de 66 Minutes :